A partir de quel âge éduque t'on un chien ?

 A partir de 2 mois ( 8 semaines )

 

Quelle est la différence entre dressage et éducation ?

 Le mot dressage a une connotation de contrainte mais en réalité, le dressage consiste à l'aptitude d'un rôle, d'une fonction déterminée (Pistage,chasse, recherche, sauvetage... ) il a un but "utilitaire".

L'éducation consiste à socialiser le chien à ses congénères mais également à le sociabiliser auprès des humains. Le savoir-être, le savoir se tenir dans le monde actif des hommes. En d'autres termes, le savoir vivre ensemble. (Civilité)

 

Combien de leçons faut il pour éduquer un chien

La qualité de l'apprentissage dépend du degré de motivation du maître et de la capacité de celui-ci à appliquer les conseils. La qualité de l'apprentissage dépend également du caractère du chien, de sa réactivité, de son vécu et de son environnement. A travers les connaissances et la relation de confiance, le maître et le chien trouveront l'équilibre relationnel.

 

Quelles sont les méthodes employées par Dog Education?

Il n'existe pas de méthode globale puisque chaque chien est génétiquement unique. Les différentes techniques participatives permettent une meilleure compréhension du chien, celles-ci sont en permanence adaptées aux maîtres et au caractère du chien.

 

Pourquoi un bilan comportemental ?

Le bilan comportemental est une analyse des habitudes des maîtres et des rituels canins instaurés dans l'habitat. S'il n'y a pas d'obéissance dans la meute familiale, il n'y aura pas d'obéissance dans un milieu extérieur avec ou sans "stimuli". Imprégnation du comportementaliste, des lieux ( chez les maîtres ) de la sensibilité des maîtres ( composition familiale ) et l'observation non participante de l'animal, dans son milieu de vie donnent 50% d'informations fondamentales sur l'éducation à mettre en place. Les conseils seront adaptés selon l'objectif des maîtres.

 

Que signifie troubles du comportement ?

Les troubles du comportement sont des problèmes de santé mentale, plus ou moins graves qui mènent le chien à des comportements inappropriés. Ces inadaptations sociales entraînent de grandes souffrances pour le chien et une grande incompréhension des maîtres.

 

Pourquoi faire appel à un éducateur comportementaliste canin ?

  • Tout d’abord, celui ci portera un regard extérieur et neutre sur vous et votre chien, dénué de toute empreinte affective et d’histoire commune. Aucun passif entre lui et votre chien. Ensuite, il a, de par sa ou ses formations, tout un panel de techniques à sa disposition pour vous aider. Il mettra en place une pédagogie et un plan d’action qui sera adapté, au chien (race, problématique, histoire,…), aux maître(s) (personnalité, disponibilité,…) et à l’environnement (ville, campagne, maison…). Certes, on peut glaner gratuitement tout un tas de conseils sur le net. Les forums, les réseaux sociaux en fourmillent. Sont-ils pour autant adaptés à votre situation? Cela est moins sur!

  • Bien souvent il s’écoule de nombreux jours, voir mois entre le moment ou les problèmes apparaissent et celui ou l’on se décide à faire quelque chose. Faire appel aux service d’un éducateur, c’est faire le premier pas! C’est se forcer au mouvement et à une certaine rigueur au travers des rendez-vous réguliers qu’il vous fixera. C’est aussi accepter de se remettre en question. En effet, il sera la pour vous guider dans la prise en main de votre chien, dans l’instauration ou la remise en place de règles de vie cohérentes. Il vous montrera comment apprendre à votre chien l’obéissance, quelles postures corporelles prendre, quelles intonations utiliser pour communiquer avec lui… Parallèlement aux séances, il vous sera aussi demandé d’effectuer certains exercices, chez vous, à la maison ou en promenade. Ce sera là, une des clefs de la réussite. Même si, lors des séances d’éducation, il sera amené à certains moments à interagir avec votre chien, son rôle principal sera de vous donner les clefs et non pas de faire à votre place.

 

Éducateur canin, comportementaliste, dresseur, club… qui choisir?

  • La question est plutôt de savoir ce que l’on veut… En matière d’éducation et de ré-éducation, il me semble que le plus adapté est l’éducateur comportementaliste. Il est à même d’intervenir sur les problèmes d’éducation, l’apprentissage des règles de vie, de la vie en société, les bases de l’obéissance, mais aussi sur les troubles du comportement (ou du développement) tels que l’anxiété de séparation, les troubles de la communication inter et intra-spécifique… Les autres ne sont pas mauvais, bien au contraire, mais ont des objectifs différents.

  • Par contre, il existe différents courants dans le monde de l’éducation canine. Traditionnel, positif, coercitif…  Je suis convaincu pour ma part, qu’il n’y a pas une seule et unique méthode. Chaque chien est différent, et chaque maître  sa propre sensibilité. Je proscris, à titre personnel les techniques violentes aussi bien que le tout positif ,mais si quelques unes, un peu plus coercitives, sont nécessaires pour sauver un chien de l’euthanasie, il n’y aura pas photo. De même, s’il faut parfois utiliser les friandises, pourquoi pas bien sur.

  • Méfiez vous de ceux qui prônent le tout positif comme de ceux qui prônent la violence à tout va! Cherchez celui qui a du bon sens, ne vous arrêtez pas à des histoire de hiérarchie ou pas hiérarchie, collier chaînette ou harnais… Méfiez vous aussi de ceux qui ne chercherons même pas à prendre votre chien en main et vous vendrons de la ré-éducation sur ordonnance ou encore vous conseillerons une euthanasie hâtive et facile.

           Beaucoup d'abandons seraient évités si l'éducation était mise en place dès l'âge de 2 mois.

(TOUTES RACES CONFONDUES)

Educateur canin et comportementaliste - 25 années d'expériences