Ma méthode d'apprentissage

D'éducation canine et de comportementalisme

Les méthodes de dressage traditionnelles ont de bons résultats mais sont parfois brutales; je suis contre tout ce qui pourrait faire mal au chien ou risquerait de le blesser! Pas de collier à piques, pas de décharge électrique, pas de violence. 

L'éducation uniquement positive, quand à elle, consiste à ne jamais se fâcher.  C'est à la mode en ce moment mais malheureusement cela n'apporte aucun résultat concluant sur un chien doté d'un fort caractère.

En tant qu'éducateur-comportementaliste canin, j'ai choisi d'utiliser une méthode de dressage qui se situe entre les deux. Il faut être ferme, mais juste. Utiliser ce que chaque type d'éducation offre de meilleur pour un résultat optimal, et surtout pouvoir adapter la méthode au caractère unique de chaque chien !
 

Tout ce qui peut être fait en positif sera fait en méthode positive, par contre je n'ai pas peur d'aller en renforcement négatif si cela s'avère nécessaire! Le but est avant tout d'obtenir de bons résultats, rapidement, afin que chaque maître puisse retrouver la paix avec son chien.
 

entraîneur chiot

Pourquoi utiliser les méthodes douces en éducation canine ?

Afin de vous en dire plus les méthodes douces en éducation canine nous accueillons pour cet article Rémi Guérin, dresseur de chien en Gironde à Bordeaux. Il va vous donner son point de vue de professionnel sur les méthodes douces et pourquoi il est important de les privilégier par rapport aux méthodes coercitives. En effet la première raison est très simple : les méthodes douces ne font pas de mal aux chiens. C’est déjà une très bonne raison non ? Mais voici les autres raisons :

Comparaison méthodes douces et le dressage de chien traditionnel

Les deux familles de méthodes d’éducation canine fonctionnent, on ne peut pas dire le contraire. On pourrait même dire que les méthodes traditionnelles peuvent être plus rapides. Mais est ce que le chien mérite ce traitement ? Je ne crois pas, et surtout, le retour en arrière est parfois impossible.

J’ai eu plusieurs fois des chiens qui avaient débuté leurs entraînements chez des dresseurs « fous » avec des colliers étrangleurs, torcatus et même électriques qui ont commencé à se retourner contre l’humain et à raison justifié d’un mauvais traitement. Il faut bien comprendre qu’à force de faire du mal à un chien, mentalement ou physiquement (car oui hurler sur son chien constamment pour obtenir des ordres presque inutiles comme le assis ou le coucher – j’exagère un peu, mais est-ce qu’un assis, coucher, vaut bien la peine de s’énerver ?) brise la confiance envers les humains et donc oui, les hurlements constants peuvent créer de la peur chez le chien.

Le but des méthodes dures est d’assoir un maximum d’autorité, de devenir le dominant de la meute, l’alpha de la famille, enfin que vous croyez … Car en réalité vous n’êtes ni un chien, ni un loup et donc jamais vous ne serez l’alpha… Vous êtes sa famille et comme dans toute relation, il est important d’établir une bonne communication, des règles, des interdits : votre rôle est de guider votre chien vers le résultat attendu. Adopter un chien s’est aussi prendre le temps et avoir la patience d’entraîner votre chien.

Vous l’aurez bien compris, le dressage à la dure est plus rapide mais à long terme de bien moindre qualité. A quoi bon avoir un chien s’il a peur de vous ?

Exemple méthode de dressage traditionnel pour éduquer le chien à marcher au pied :

Comment apprendre la marche au pied à son chien : On utilise un collier étrangleur (chaîne avec nœud coulant) ou un torcatus (collier avec griffes ou pointes qui pincent ou piquent le chien), on marche et lorsque le chien nous dépasse, on tire fort dessus pour associer l’action du chien « tendre la laisse » à de la douleur (l’humain doit tirer fort sur la laisse pour étrangler et faire du mal au chien) en émettant un ordre « nom du chien au pied » sur un ton sévère. Certains utilisent des laisses lassos, laisse qui étrangle en tension, un peu moins douloureuse mais tout aussi violente. Pour faire simple, le but du jeu est d’associer à l’action tirer en laisse un impact négatif (douleur / peur) afin que le chien ne reproduise pas ce comportement inadapté à la balade.

Exemple de dressage méthode douce pour la marche en laisse :

On utilise un harnais, ou un collier plat classique, avec une laisse classique pour chien d’environ un mètre. La grosse différence est que l’on va signaler au chien la bonne position (marche calme ou au pied) plutôt que de lui signaler la mauvaise (tirer en laisse). Le chien est tout fou, il tire fort, on s’arrête, on attend que le chien revienne au pied et on le félicite, on renforce la position au pied.

On peut également beaucoup lui parler pour obtenir une concentration maximale du chien vers son propriétaire et le récompenser quand il marche au pied. Bien sûr l’exercice sera souvent plus long qu’avec la méthode dure, mais le chien prendra plaisir à vous écouter, à vous suivre. Vous lui proposez d’adopter une bonne attitude alors qu’au contraire l’autre méthode impose contre de la douleur un bon comportement.

Quels sont les dommages que l’on peut causer à un chien par le dressage traditionnel

Nous allons voir ensemble quels impacts peuvent avoir les méthodes dures sur un chien :

  • Chien qui a peur des humains : à force de se faire fâcher, secouer, étrangleur ou pire coup d’électricité ; à terme un chien peut devenir très peureux et opter pour la morsure comme moyen de défense.

  • Conséquences physiques sur le chien : le fait d’étrangler souvent son chien, de lui imposer une violence physique va abîmer son corps et notamment son cou, son dos et même parfois causer des problèmes respiratoires.

  • Problèmes comportementaux et dépendance : votre chien à force d’être victime d’un abus de contrôle sera tellement dépendant d

  • es humais qu’il ne saura plus agir sans commandement, il sera toujours en attente d’autorisations et ne prendra plus d’initiatives.

Lorsque le chien naît, il ne sait pas encore ce qui est bien, ce qui est mal. Il ne sait pas ce qui est acceptable ou pas, il ne sait pas comment communiquer, ni les postures et le comportement qu'il devra adopter. C'est à partir des premières minutes de vie puis tout au long de son existence qu'il apprendra à dissocier la notion du bien et du mal, avec notamment sa famille, ses congénères ainsi que les facteurs naturels et environnementaux.

Un chien qui suit un processus normal vivra les deux / trois premiers mois avec sa mère. C'est elle et ses frères et sœurs qui vont lui apprendre une partie du langage canin, l'hygiène (faire en dehors de la nichée), la notion de rang et la morsure inhibée. Si l'on prend la peine d'observer une mère avec ses petits, on constatera que lorsque tout va bien, elle ne dit rien mais dans le cas contraire, elle les reprend, les replace, les grogne, les met en position de soumission et en derniers recourt les mord plus ou moins fort. Tout ceci ne ce sont que des séries d'apprentissage qui vont faire comprendre au chien la notion du bien et du mal. Ce qui est mal sera corrigé et sanctionné négativement, avec une intensité en corrélation logique avec le mal en question. C'est-à-dire que plus la bêtise sera non acceptable, plus la sanction sera sévère.

 

Vous avez puni et ?

  • Avez-vous été clair ? L'ordre employé est-il court et simple? N'est-il pas trahis ou compromis par un geste involontaire ou une expression du visage qui le contredirait? Exemple: Un chien ne comprendrais pas son maître qui lui dirait « Ne va pas la-bas », en montrant du doigt le lieu en question. Dans sa tête, la main pointant le lieu lui indique justement d'y aller, et l'ordre est tout bonnement incompréhensible. L'ordre employé doit être court (2 mots maximum pour un ordre - les ordres peuvent être cumulé), clair, précis et directif. Tel que «Non !» et « Viens ici !» au lieu de «Ne va pas la-bas !»

  • L'ordre est-il à la porté du chien? Est-ce que le chien peut techniquement faire ce que je lui demande de faire? N'est-il pas trop jeune, trop vieux? Ou n'est-il pas gêné morphologiquement parlant pour exécuter l'ordre demandé? Exemple: il n'est pas possible de demander à un chiot de 2 mois de sauté dans un cerceau élevé à 1m50.

  • L'ordre est-il cohérent ? Un chien ne comprend pas un ordre s'il n'a jamais le même sens, ou si l'interdiction ou l'autorisation varie d'un jour sur l'autre. Par exemple : Il n'est pas possible de faire comprendre à un chien de ne pas monter sur le canapé si un jour c'est oui et le lendemain c'est non. Lorsqu'une interdiction est donnée elle doit être valable tout le temps. En revanche, les chiens sont tout à fait apte à comprendre qu'il peuvent monter sur le canapé de la maison mais pas celui du voisin. Au voisin d'apprendre au chien que chez lui c'est non.

  • L'ordre est-il connu par le chien ? Pourquoi punir un chien qui n’exécute pas un ordre qu'il ne connaît pas? Il convient donc de s'assurer que le chien connaît bel et bien l'ordre qui lui ai donné, dans le cas contraire c'est le moment d'en profiter pour lui apprendre l'art et la manière d’exécuter ce que vous attendiez de lui.

  • Ne s'agit-il pas d'un trouble du comportement ? Si le mauvais comportement revient en permanence vous pouvez vous dire que vous êtes face à un trouble du comportement. Exemple: dès que le chien entends la sonnerie il s’excite, vous saute dessus, aboie ou court dans tous les sens. Pour corriger ce problème, la punition est valable les premières fois. Mal appliqué, mal dosé, elle renforce ce mauvais comportement qui devient alors un trouble du comportement. Pour venir en venir à bout il faut rééduquer le chien. En l'occurrence ici il suffit d'ignorer le chien et faire sonner la sonnette plusieurs fois par jours par une tiers personnes sans aucune réaction de votre part. Le chien finira par comprendre et s'arrêtera de lui-même.

Il n'y a pas de méthode d'éducation universelle, je choisis la méthode qui vous conviens le mieux, mais surtout qui conviendra le mieux à votre chien. 

Faire confiance a Dog Education, c'est vouloir une éducation ou une rééducation de qualité dans le respect de l'animal.

Aucun problème ne restera sans solution, tout sera mis en oeuvre pour qu'après une seule séance d'éducation canine ou de comportementalisme canin, le problème de votre compagnon soit résolu. 

 

Renseignement au 0488/332.318

Déplacement dans toute la Wallonie, Liège, Namur, Hainaut, Brabant Wallon